Sécurité routière : quels retours des entreprises ?

La 2e édition du Colloque national pour la sécurité routière au travail a réuni plus de 400 managers lundi 17 décembre, à Bercy, qui ont participé à plusieurs ateliers thématiques. Optimisation des déplacements, aides à la conduite, clubs d’entreprise… Retour sur les problèmes et bonnes pratiques remontées par les entreprises témoins.

Si les gestionnaires de flotte pensent d’abord à l’optimisation des déplacements pour des raisons économiques, les mesures mises en place ont souvent aussi un intérêt du point de vue de la sécurité routière, notamment parce que cela contribue à sécuriser et limiter, voire supprimer, les kilomètres parcourus.

Chez la SCNF, pour éviter le recours à la voiture, la consigne est ainsi de faire correspondre les horaires de réunions et ceux des trains, y compris pour les 10 000 salariés du siège à Saint-Denis (93). « Nous participons aussi à une belle expérimentation à La Défense pour décaler les heures de prise et de fin de service des salariés afin de répartir les passagers dans les trains », a relaté Emmanuel Laurent, directeur délégué santé et sécurité au travail chez SNCF Réseau et SNCF. Depuis le 1er octobre, l’entreprise a aussi instauré la possibilité pour tous les agents conduisant un véhicule d’être dépisté de manière inopinée par un manager sur l’alcool et les stupéfiants.

Le télétravail pour limiter les déplacements

Le télétravail est une autre solution simple pour réduire les déplacements. Chez le fabricant de chocolat Valrhona, basé en Auvergne-Rhône-Alpes, 120 collaborateurs télétravaillent désormais 1 à 2 jours par semaine. « Cela a un vrai impact sur la sécurité routière car ce sont des gens que nous ne mettons pas sur la route », a commenté Élisande Bourry, responsable sécurité environnement sûreté chez Valrhona.

« Nous incitons beaucoup au télétravail dans le secteur tertiaire, d’un à trois jours par semaine, a également déclaré Emmanuel Laurent pour la SNCF. Nous autorisons en outre le travail en zone externe, dans la gare la plus proche du domicile du salarié, en échange de quoi celui-ci se propose comme volontaire information. »

Pour découvrir la suite de cet article, rendez-vous sur flotauto.com.