Motorisation à hydrogène : la preuve par l’exemple !

Produire de l’hydrogène à l’aide d’énergies 100% renouvelables pour alimenter une station de recharge, c’est possible ! C’est ce qu’a démontré Morbihan énergies en s’appuyant sur le savoir-faire d’une startup française : Atawey.

« La raison d’être du syndicat Morbihan énergies, c’est la recherche active de toutes les solutions susceptibles de valoriser notre production d’énergies renouvelables », indique Jo Brohan, Président de Morbihan énergies. Disposant de bâtiments très récents et par conséquent très isolés, leur consommation d’énergie est positive : les panneaux photovoltaïques génèrent plus d’énergie que les utilisateurs des lieux n’en consomment. « Nous avons donc cherché une solution de stockage pertinente et c’est ainsi qu’est né notre projet Hydrogène. Notre électricité étant ensuite stockée dans un réservoir à hydrogène, nous avons choisi en 2017 de l’utiliser comme carburant ». Pour se lancer dans ce projet qui allie opportunisme environnemental et vision de la mobilité au long cours, Jo Brohan et ses équipes de Morbihan énergies, se sont rapprochés d’Atawey.

Développer une filière hydrogène

Geoffroy Ville

« Nous sommes régulièrement amenés à travailler avec des constructeurs ou des collectivités qui cherchent à développer des projets de mobilité hydrogène », explique Geoffroy Ville, International Business Developer pour Atawey. En règle générale, un projet d’implantation de station hydrogène exige 12 à 18 mois de travail pour la startup qui n’en est plus aujourd’hui à son coup d’essai. « Nous avons déjà vendu 14 stations sur les 25 que compte le territoire national », indique Geoffroy Ville, qui considère la station de Morbihan énergies comme une des plus belles réalisations qu’il ait eu à gérer à ce jour. « Avec 4 000 m² de panneaux photovoltaïques pour une production de 120 kWh stockée dans des batteries au lithium, le modèle est à la fois pragmatique et cohérent, mais il illustre parfaitement le fait que la volonté politique est essentielle pour qu’un projet aboutisse ». Une impulsion indispensable pour faire émerger une véritable filière hydrogène 100% renouvelable sur l’ensemble du territoire national.

Dépasser le cadre de l’expérimentation

Jo Brohan

« Notre initiative tend à démontrer que la mobilité hydrogène est une alternative verte car notre hydrogène est produit à 100% par des énergies renouvelables »

À Vannes, la station hydrogène est implantée à quelques mètres des bâtiments de Morbihan énergies. Récompensée à la fin de l’année 2018 par le Green Solutions Awards 2018, elle a nécessité un investissement de près de 250 000 €. Elle permet d’alimenter jusqu’à quatre véhicules par jour. « L’hydrogène ne nous permet pas seulement de nous déplacer, c’est aussi un moyen de communication qui nous permet de démontrer que l’on peut rouler avec le soleil de Vannes ! », précise Jo Brohan. Ce véhicule est en effet siglé, clairement identifiable et affiche un taux de rentabilité de 35%. « Notre initiative tend à démontrer que la mobilité hydrogène est une alternative verte car notre hydrogène est produit à 100% par des énergies renouvelables ». Et déjà d’autres projets émergent avec la possibilité sérieusement envisagée de « mettre à disposition des administrés quelques véhicules hydrogène en autopartage pour qu’ils puissent mesurer tous les avantages de ce type de mobilité. Cette phase sera opérationnelle d’ici la fin 2019 ! », conclut Jo Brohan. A suivre donc…