Le marché redémarre en septembre

Le marché du véhicule d’entreprise a renoué avec la croissance en septembre, après un mois d’août décevant. Depuis le début de l’année, sur neuf mois, il s’inscrit désormais en progression de + 8,76 % (652 121 immatriculations VP + VUL), selon les chiffres de l’Arval Mobility Observatory. Une hausse générée tout à la fois par le VP et le VUL.

Le marché entreprise en Septembre

En septembre, le marché du véhicule d’entreprise a retrouvé des couleurs, après un mois d’août à la peine. Les immatriculations de VP et de VUL réalisées par les entreprises affichent une progression à deux chiffres, + 23,28 % à 73 728 unités. Une activité soutenue par un jour ouvré de plus (21 contre 20 en 2018) et par un effet de comparaison favorable, le mois de septembre 2018 ayant connu un coup d’arrêt en raison de l’entrée en vigueur de la norme WLTP.

Ce sont les VP qui tirent le marché avec un bond mensuel de + 41,31 %, à 46 649 immatriculations, tandis que les VUL voient leurs immatriculations croître de + 1 % à 27 079 unités.

Côté énergies, l’essence connait toujours une forte demande puisque ses immatriculations progressent de + 65,72 % à 16 902 unités (VP + VUL), alors que sur le VUL elle s’établit à +3,79 % (1 342 unités).

Le diesel enregistre en septembre son meilleur mois de l’année, avec une hausse à deux chiffres des immatriculations : +12,67 % à 51 540 unités (VP + VUL). Un résultat à mettre au crédit des VP, dont les immatriculations progressent de + 25,01 % (26 497 unités), tandis que le VUL affiche une croissance de +2,02 % (25 043 unités).

A l’inverse du diesel, l’électrique affiche en septembre sa plus mauvaise performance de l’année, avec une quasi-stagnation des immatriculations VP + VUL, à + 0,64 % (1 740 unités). Par type de véhicule, la croissance reste soutenue sur le VP (+ 38,65 % à 1 331 unités), mais c’est le VUL qui décroche (-46,81 % à 409 unités).

La conjoncture reste bien orientée pour les hybrides avec une hausse des immatriculations de + 66,63 % sur un mois (3 251 VP +VUL). La croissance repose à la fois sur le VP (+ 60,62 % à 3 071 unités)  et le VUL (+ 361,54 % à 180 unités).

Le marché entreprise sur neuf mois (Janvier-Septembre)

Sur les neuf premiers mois de 2019 et à nombre de jours ouvrés comparables (188), le marché du véhicule d’entreprise affiche une croissance de + 8,76 % (652 121 immatriculations VP + VUL).

Par segment de marché, VP et VUL affichent des progressions, respectivement de + 10,15 % (388 213 unités) pour le VP et + 6,79 % (263 908 unités) pour le VUL.

Par type d’énergiesl’essence détient désormais une part de marché en cumul à fin septembre de 22,33 % . La hausse des immatriculations sur neuf mois en entreprise est de + 57,80 % à 145 590 unités (VP + VUL). Sa part de marché sur le segment des VP s’inscrit à 34,03 % avec un total de 132 105 unités (+ 58,75 %). Dans les VUL, la hausse est de + 49,04 % (13 485 unités), soit une part de marché de 5,11 %.

L’électrique enregistre depuis le début de l’année une croissance des immatriculations en entreprise de + 39,59 % (15 288 VP + VUL), pour une part de marché qui reste stable, à 2,34 %. Sur le VP, la part de marché s’établit à 2,59 %, avec un total de 9 852 unités, soit une progression de + 60,56 %. Dans les VUL, la croissance des immatriculations s’établit à + 12,87 % (5 436 unités), alors que la part de marché atteint 2,06 %.

Les motorisations hybrides  affichent une progression de + 28,54 %, à 24 292 unités (VP + VUL). La part de marché de l’hybride en entreprise ressort sur neuf mois à 3,73 %. Les hybrides non rechargeables animent le marché avec une croissance cumulée de + 40 % (18 903 VP + VUL), alors que les hybrides rechargeables font du sur-place (- 0,13 % à 5 389 unités).

Le diesel reste dans le rouge sur neuf mois, avec des immatriculations en repli de – 2,40 % (465 314 VP + VUL). Sur le segment des VP,  la baisse s’établit à – 9,13 % pour un total de 222 228 unités immatriculées, alors que la tendance reste positive pour les VUL (+ 4,68 % à 243 086 unités). Depuis le début de l’année, les parts de marché du diesel en entreprise atteignent 71,35 % (VP + VUL), 57,24 % (VP) et 92,1 % (VUL).

Pour découvrir la suite de cet article, rendez-vous sur mobility-observatory.arval.fr.