Gestion de flotte : les atouts des solutions de paiement

Les cartes carburant ont été totalement dépoussiérées. Dépassant très largement le seul enjeu du plein, ces solutions deviennent de véritables outils d’aide à la gestion de flotte. Explications avec Gilles Langlois, directeur des cartes pétrolières pour Total Marketing France.

Gilles Langlois

Qu’il s’agisse de faire le plein de carburant, de recharger les batteries d’un véhicule électrique, de franchir rapidement les barrières de péages ou encore d’acquitter les frais de stationnement dans les parkings à l’aéroport ou dans les centres-villes, les solutions de paiement à disposition du gestionnaire de flotte sont nombreuses. Le principal intérêt de recourir à ces cartes de paiement est bien évidemment la disparition des notes de frais. Les collaborateurs n’ont plus de frais à avancer ni de justificatifs à fournir. Le bénéfice est immédiat et peut avoir un impact non négligeable sur le TCO de la flotte. En effet, chaque minute consacrée à rappeler à un utilisateur qu’il doit fournir ses justificatifs et chaque étape du traitement de ces justificatifs a un coût. « Les cartes de paiement ne sont pas nouvelles dans le monde de la mobilité professionnelle, indique Gilles Langlois, directeur des cartes pétrolières pour Total Marketing France. La carte Total, par exemple, existe depuis près de 60 ans ! Mais ces cartes ne concernent plus seulement les transporteurs routiers. Aujourd’hui, de nombreuses entreprises y ont recours, y compris les TPE et PME qui les adoptent massivement depuis une dizaine d’années maintenant ».  

« Ces cartes offrent une traçabilité très détaillée qui n’a pas vocation à surveiller le collaborateur, mais à définir des profils d’utilisateurs pour adapter en permanence les politiques de mobilité et affecter le bon véhicule au bon rouleur, pour le bon déplacement ».

La connaissance au cœur de l’enjeu

Autrefois appelées cartes essence, ces solutions doivent plutôt être perçues comme des cartes mobilité. En filigrane, c’est bien la possibilité pour les responsables de flotte de « disposer d’une connaissance à 360° des comportements de l’utilisateur. Essence, parking, lavage, ces cartes offrent une traçabilité très détaillée qui n’a pas vocation à surveiller le collaborateur, mais à définir des profils d’utilisateurs pour adapter en permanence les politiques de mobilité et affecter le bon véhicule au bon rouleur, pour le bon déplacement », précise Gilles Langlois. Monitoring de la mobilité des collaborateurs, sécurisation des paiements… Pour optimiser la sécurité, les cartes sont souvent dotées de puces, donnant à ces solutions des avantages supplémentaires. « Il existe un grand nombre de services additionnels qui permettent aux collaborateurs de gagner du temps aux péages sur les autoroutes, ou dans les quelques 1 500 parkings en France avec lesquels nous avons des accords de partenariat », indique Gilles Langlois. Les dernières évolutions de Total Fleet positionnent vraiment la solution comme une aide à la gestion de parc et dépassent alors largement le seul enjeu du paiement. Suivi des factures liées à l’entretien du véhicule, mais aussi gestion automatisée des infractions, mise à disposition d’un boîtier connecté pour géo-localiser la flotte, applications permettant d’attribuer un score de sécurité routière ou d’éco-conduite dans une dynamique d’incentive, « les offres peuvent être très variées et revêtent de plus en plus une dimension RSE importante pour les entreprises », affirme Gilles Langlois. 

Appliquer les bons critères de choix

Pour arbitrer face à une telle diversité de services, il est important de regarder le détail des offres : mode de facturation, maillage du réseau de distribution, élargissement de l’offre aux bornes de recharge électrique, programmes de fidélisation très efficace etc. Trouver le bon équilibre est essentiel car bien sélectionnée, la carte de paiement représente aujourd’hui un véritable levier de transformation digitale pour le gestionnaire de flotte.