Du gestionnaire de flotte au gestionnaire de mobilité

Engagement environnemental, maîtrise des coûts… Mathieu CHARPENTIER, Directeur Flotte Auto, Transport et Site Logistique pour JCDecaux, revient sur l’évolution des missions et des enjeux qui caractérisent sa profession.

Réduire l’impact environnemental de la flotte de véhicules est une priorité stratégique pour JCDecaux, numéro un mondial de la communication extérieure. « Cet engagement est inscrit de longue date dans notre culture d’entreprise et est fortement soutenu par notre direction, explique Mathieu Charpentier. Mais c’est aussi un impératif stratégique car nous travaillons majoritairement pour des collectivités qui fixent des critères environnementaux dans leurs appels d’offre ».

Mathieu Charpentier

Le fleet manager : un des maillons de la chaîne

Parmi les évolutions les plus notables de sa profession, ce que retient Mathieu Charpentier, « c’est la sensation de faire désormais partie d’une chaîne impliquée dans une démarche plus responsable ». Au début de sa carrière, le gestionnaire de parc accomplissait quotidiennement de nombreuses tâches. Mais à mesure que les considérations environnementales se sont développées, et plus encore sous l’effet de la récente actualité (notamment l’introduction de WLTP), « j’ai la sensation d’inscrire mon action dans une perspective plus globale. Les échanges avec les constructeurs sont plus riches, plus nourris. Ils sont davantage à l’écoute de nos besoins car nous devons, ensemble, identifier les solutions à l’enjeu de la mobilité responsable ». Au sein de l’entreprise, l’évolution de la mission s’inscrit dans une tendance comparable. « Un fleet manager ne peut plus aujourd’hui travailler seul et limiter son action au choix et à l’entretien du parc, observe Mathieu Charpentier. Pour accomplir mes missions, je dois sans cesse échanger avec les acteurs de terrain mais aussi avec les directions métier ». Car l’action d’un gestionnaire de flotte a de nombreuses incidences tant sur le plan juridique que fiscal, RH ou financier. Il faut sans cesse composer et s’inscrire dans une dynamique de groupe car la gestion de parc est une activité multi-compétences. « Ma fonction consiste à donner aux collaborateurs les moyens de bien faire sur le plan opérationnel et environnemental. Pour y parvenir, il faut incarner le regroupement de toutes les dimensions de la mobilité ».

« La gestion de parc est une activité multi-compétences. »

Humilité et ouverture d’esprit pour servir des ambitions environnementales fortes

Dans ce contexte, le gestionnaire de flotte qui devient peu à peu garant de la mobilité multimodale des collaborateurs, doit faire preuve tout à la fois de bon sens et d’ouverture d’esprit . « Je pense qu’être humble et accepter que l’on ne soit pas en mesure de résoudre seul l’ensemble des problématiques est un prérequis essentiel », confie Mathieu Charpentier qui après plus de six années consacrées à gérer la flotte de JCDecaux, mesure le chemin parcouru. « Je fais en sorte que les collaborateurs aient à leur disposition le meilleur produit par rapport aux enjeux de productivité et de développement durable fixés par l’entreprise, précise le responsable, et fondamentalement nous ne nous interdisons aucune piste de réflexion ». Véhicules électriques, intégration de la notion d’autopartage, recours aux motorisations à hydrogène (JCDecaux vient de signer un accord de partenariat avec Akuo Energy et Atawey pour développer 33 stations de recharge en milieu urbain et périurbain à Paris et en France), à des trottinettes électriques ou à des vélos pour assurer les déplacements sur le dernier kilomètre dans les centres urbains. «Il faut repenser la mobilité en se libérant des dogmes, confie Mathieu Charpentier. Nous ne pouvons plus nous contenter de postures, considérer qu’il faille exclusivement solliciter des constructeurs français. L’enjeu environnemental est plus important, plus ambitieux et il faut savoir s’orienter vers les constructeurs qui offrent les solutions les plus adaptées, et donc repenser plus globalement les car policies ».