Bornes de recharge électriques : comment faciliter leur installation chez vos collaborateurs

En envisageant l’installation de bornes de recharge au domicile des collaborateurs, vous contribuerez à favoriser l’adoption de la mobilité électrique. Des solutions clés en main existent pour abolir les inquiétudes liées au maillage éclaté des bornes publiques de recharge ! 

Selon l’Avere (Association Nationale pour le développement de la mobilité électrique), ce sont près de 413 000 véhicules légers électriques qui sont en circulation en France actuellement. Selon leur Baromètre 2020 des structures de recharge, on dénombre aujourd’hui plus de 28 900 bornes de recharge accessibles au public : un chiffre en hausse par rapport à l’année précédente.

Toutefois, même si l’on inclut les 55 000 véhicules hybrides rechargeables, on trouve sur le territoire hexagonal 1 point de recharge pour 9,3 véhicules électrifiés. Un ratio qui demeure inférieur à celui préconisé par l’Union européenne (NDLR : 1 point de recharge pour 10 véhicules). « Or, le principal frein à l’adoption de la mobilité électrique, observe Eléonore Bon, Directrice Mobilité électrique pour ENGIE Solutions, c’est bien l’accès aux bornes de recharge, face à la crainte d’une autonomie insuffisante ». 

Faciliter la recharge au domicile… pas si simple

Malgré les progrès constants réalisés par les véhicules électriques en matière d’autonomie, difficile de tirer un trait sur près de 120 ans de mobilité thermique.

« La question de la recharge est centrale, confirme Frédéric Renaudeau, président de Zeplug, entreprise spécialisée dans l’installation de bornes en copropriété. Si l’on observe la réalité de terrain, il apparaît qu’en moyenne, elle s’effectue pour 10% sur des stations publiques, 30% sur le lieu de travail et pour 60% au domicile ».

L’Avere va même plus loin en évoquant des recharges à domicile dans près de 90% des cas. « De nombreuses entreprises envisagent par conséquent d’équiper le domicile de leurs collaborateurs de solutions de recharge adaptées et sont pour cela en quête d’un intermédiaire de confiance qui facilite l’opération », précise Eléonore Bon. 

Frederic_Renaudeau_zeplug

Frédéric Renaudeau, Président de Zeplug

Bornes de recharge électriques : des avantages en nature ?

Plusieurs points de vigilance doivent être observés, à commencer par le type de véhicule mis à la disposition des collaborateurs.

« Il faut bien distinguer les véhicules de services (qui ont vocation à demeurer au sein de l’entreprise les soirs et les week-ends), et les véhicules de fonction qui peuvent plus facilement donner lieu à l’installation de solutions de charge à domicile », précise Frédéric Renaudeau.

Une mauvaise interprétation de la situation pourrait en effet amener l’URSSAF à considérer l’installation de cette infrastructure comme un avantage en nature.

« La situation a évolué depuis quelques mois, précise Eléonore Bon, et désormais les frais inhérents à la mise à disposition de borne de recharge à domicile ne sont plus considérés comme des avantages en nature ».

Cet aspect fiscal n’est pas le seul écueil à éviter. « Dans le cas d’une maison individuelle, l’installation est finalement assez simple, mais la situation nécessite une solution adaptée lorsqu’il s’agit d’un habitat collectif en copropriété », confie Frédéric Renaudeau. En effet, il faut pouvoir intervenir auprès du syndic responsable de la gestion, remporter l’adhésion de l’ensemble des propriétaires, rassurer sur les frais et sur l’organisation des travaux… 

eleonore_bon_engie_solutions

Eléonore Bon, Directrice Mobilité électrique pour ENGIE Solutions

Des solutions sur mesure

Si s’assurer de l’adhésion des parties prenantes peut représenter un défi, des solutions sur-mesure existent. « ENGIE Solutions intervient sur ces dossiers pour abolir au maximum les frictions, précise Eléonore Bon, en proposant une solution complète et clé en main aux gestionnaires de flotte, des démarches à réaliser, jusqu’à la finalisation de l’installation, ainsi que les services associés dans la durée, comme par exemple le remboursement de l’électricité consommée par le collaborateur à son domicile ». Néanmoins, en moyenne, si trois mois peuvent suffire pour un habitat individuel, il faut parfois compter jusqu’à 6 à 9 mois de procédure pour un habitat collectif.

« Cela permet finalement aux gestionnaires de flotte d’organiser la mise à disposition des véhicules en fonction de leurs stratégies de renouvellement de flotte », observe Eléonore Bon. 

De son côté, ZePlug a développé un concept « tout-en-un » qui contribue à faciliter l’installation de bornes de recharge chez les collaborateurs. Le concept ? Proposer à l’achat ou à la location l’infrastructure de recharge (à partir de 49€/mois/borne), installée chez le collaborateur et intégrant la mise en place de forfaits d’électricité et plafonds de consommation, facturation des recharges aux salariés. « Notre concept propose une transparence et prévisibilité totale sur les coûts, ce qui est une attente forte des gestionnaires de flotte », conclut Frédéric Renaudeau. 

 

Pour en apprendre davantage sur les bornes de recharge et l’accompagnement des collaborateurs :

Mobilité électrique : trois nouveaux réflexes à acquérir avant un déplacement

Adoption des nouvelles mobilités : accompagner les collaborateurs