Alphabet : “ La LLD a permis de répondre aux enjeux des gestionnaires de flotte en temps de crise”

L’épisode de la COVID-19 a remis en lumière la nécessité de réagir vite et fort en cas de crise. Une réalité qui s’applique à l’ensemble des services et métiers, mais davantage encore à la gestion du parc automobile. Stéphane Crasnier, PDG d’Alphabet France, témoigne.

alphabet_stephane_crasnier_interview_lld

Stéphane Crasnier, PDG d’Alphabet France

Confinement le retour… Dans un contexte aussi perturbé que celui que nous impose la crise sanitaire, les acteurs de la LLD se sont mobilisés pour répondre aux besoins des entreprises. Mais comme le souligne Stéphane Crasnier, PDG d’Alphabet France,

« Les gestionnaires de flotte font face depuis plusieurs années à des enjeux de transformation forts et structurants. La crise actuelle n’a finalement constitué qu’un accélérateur ».

Fiscalité, normes environnementales, WLTP, la complexité fait déjà le quotidien du gestionnaire de flotte. « La COVID-19 a encore accru cette complexité en brisant de nombreuses chaînes décisionnelles », précise Stéphane Crasnier. 

Un écosystème qui a tenu bon

Fermeture des concessions, ateliers indisponibles, tensions sur les trésoreries, restitutions de véhicules difficiles, toute la chaîne de valeur a été bouleversée. Face à cette situation, les professionnels de la location longue durée comme Alphabet ont cherché à jouer leur rôle de maillon-clé dans cette chaîne.

« Nous avons commencé par mettre nos équipes en sécurité pour assurer la continuité de notre activité. Nous avons tout mis en œuvre pour entretenir un contact permanent avec notre écosystème : clients, concessionnaires, constructeurs, transporteurs… Enfin, nous avons digitalisé les parcours clients à 100 % et sommes restés à leurs côtés au quotidien pour prendre soin d’eux ».

Réalisation d’études sur des car policies, accompagnement dans des analyses d’impact WLTP ou gestion de renouvellements de véhicules qui ne pouvaient plus attendre, les équipes des loueurs longue durée sont restées en première ligne pour assurer le quotidien et remplir chaque jour davantage « une mission de conseil et d’accompagnement fondée sur notre proximité avec les entreprises ». 

La flexibilité au cœur des enjeux en situation de crise selon Alphabet

« Le principal enseignement qui doit être tiré de ce fol épisode, c’est bien cette exigence de souplesse qui s’impose pour réagir vite lorsqu’une crise intervient », affirme Stéphane Crasnier. Cette année 2020 a finalement contribué à cette prise de conscience que tout peut arriver à tout moment. Parce que le monde d’après est devenu le monde d’aujourd’hui, la LLD s’est d’ores et déjà adaptée. 

« La location moyenne durée s’est considérablement développée ces derniers mois, note Stéphane Crasnier, cela démontre parfaitement l’exigence de flexibilité des entreprises ».

Mais pour le dirigeant d’Alphabet France, vouloir circonscrire les mutations en cours à des simples conséquences de la COVID-19 serait vraiment réducteur. La transformation des mobilités, l’appétence pour les motorisations électrique et hybride rechargeable, l’élargissement constant des catalogues des constructeurs à l’instar de Hyundai, constituent de véritables opportunités à saisir pour l’ensemble de l’écosystème et pas seulement pour les professionnels de la location longue durée. « Les événements que nous traversons nous rappellent que le facteur humain est essentiel. La mobilisation de tous, des concessionnaires sur le terrain, dans les réseaux des constructeurs et de l’ensemble des équipes, a révélé une bienveillance et une solidarité incroyables. Cela fait de cette crise sanitaire une période extraordinaire au sens littéral du terme », conclut Stéphane Crasnier.

—-

Pour en apprendre davantage sur la gestion de flotte et de la LLD :

SESAMLLD : « La LLD doit être en mesure d’apporter une réponse à tous les déplacements professionnels »

Gestion de flotte : externaliser ou pas ?